Soutien à l’intensification de la production : près de 500 tonnes de semences améliorées (riz et maïs) livrées aux producteurs cette saison

40

Le PDAIG, avec l’appui financier de la Banque mondiale, mène une campagne massive de soutien aux producteurs dans les dix préfectures que couvre ce projet, à travers la mobilisation et la fourniture de semences améliorées de riz et de maïs aux petits producteurs cibles.

L’appui a démarré début juin avec la livraison de 300 tonnes de pomme de terre aux acteurs de cette filière évoluant principalement à Dalaba, Pita et Labé et s’est poursuivi à la mi-juin à Dinguiraye, Siguiri, Mandiana et Beyla, et Boké en faveur des acteurs des filières riz et maïs.

Au total près de 500 tonnes (142 pour le maïs et 285 tonnes pour le riz) ONT été collectées et conditionnées par les centres semenciers de Bordo, à Kankan et de Kilissi, à Kindia.

L’opération pomme de terre avait touché 1.000 petits producteurs (dont au moins 40% de femmes) pour des superficies à emblaver comprises entre 2.000 à 5.000m2.

Après la filière pomme de terre, le PDAIG a remis le couvert en apportant cette fois des semences de riz et de maïs à haut rendement à ses producteurs cibles dans les préfectures concernées par cette culture. Il s’agit des acteurs évaluant sur l’ensemble de la Chaîne dans les zones de Siguiri, Mandiana, Boké, Labé, Beyla et Dinguiraye.

Ces intrants ont été collectés par les centres semenciers de Kilissi et de Bordo, qui ont par la suite procédé à leur conditionnement et leur acheminement dans les zones concernées.

Pour compléter ce processus, une cinquante de représentants de l’ANPROCA ont bénéficié d’une formation sur les bonnes pratiques en matière de maïsculture, notamment la lutte contre les chenilles légionnaires, la maîtrise des itinéraires techniques pour la culture du maïs.

La variété de maïs mis à la disposition des producteurs, appelé Kabamafoj, est une semence à haut rendement et permet d’obtenir près de 8 tonnes à l’ha.