Objectifs de développement du PDAIG

Objectifs de niveau supérieur auxquels le projet contribue

Le projet contribuera au programme de développement économique et agricole de la Guinée et favorisera la réduction de la pauvreté telle que définie dans le PNDES et le PASANDAD. Il contribuera aux objectifs du PNDES de réduire l’incidence de la pauvreté (de 55,2 en 2012 à 45,0% en 2020) et accélérera la croissance du secteur primaire (8,1% d’ici 2020) en se concentrant sur le développement de chaînes de valeur à forte valeur ajoutée. Il sera entièrement aligné sur le moteur de changement structurel du PNDES lié à l’augmentation de la productivité dans les secteurs agro-sylvo-pastoral et de la pêche. Le projet apportera une contribution précieuse aux objectifs du PASANDAD d’améliorer la sécurité alimentaire, d’accélérer la production agricole, d’améliorer la commercialisation, le stockage et la transformation, et de réduire les importations de produits alimentaires. En outre, le projet contribuera à atténuer les effets négatifs sur le développement du changement climatique en soutenant le Programme d’action national pour l’adaptation aux changements climatiques (PANA, 2007) qui identifie des mesures préventives et d’adaptation telles que. Au total, le projet sera enraciné dans les stratégies, politiques et programmes de développement de la Guinée et contribuera à saisir les opportunités économiques et à réaliser les objectifs de développement économique de la Guinée. L’énorme potentiel du pays en matière d’agriculture et de ressources naturelles.

Le projet contribuera à la réalisation du double objectif du Groupe de la Banque mondiale de mettre fin à l’extrême pauvreté et de promouvoir une prospérité partagée, ainsi que la réalisation des objectifs de développement durable (ODD) de pauvreté zéro et de faim zéro d’ici 2030. Comme les autres pays africains, si la Guinée doit atteindre les objectifs jumeaux du Groupe Banque Mondiale et réaliser les ODD, elle doit réaliser une croissance économique, durable, inclusive et favorable aux pauvres, pour élever au-dessus du seuil de pauvreté les six millions de Guinéens dont la plupart vivent dans les zones rurales et dépendent de l’agriculture comme principale source de subsistance.

Le projet soutiendra le nouveau cadre de partenariat pays (CPP-Guinée 2018-2022), basé sur le Diagnostic systématique Pays (DSP) achevé en 2017. En particulier, le projet soutiendra le troisième domaine d’intervention du CPP relatif à la productivité agricole et diversification économique. Le DSP lie les faibles niveaux de transformation structurelle à une faible productivité agricole en raison des contraintes suivantes : accès limité à des intrants et à des financements de qualité, infrastructure défectueuse ou inexistante et faible niveau d’investissement privé. Le projet contribuera à résoudre ces problèmes.
Le projet sera conforme à l’objectif du PNDES et du CPP d’assurer l’égalité des sexes et l’équité en promouvant les droits des femmes, l’indépendance économique et l’accès équitable aux ressources économiques. Il renforcera l’autonomisation des femmes et réduira les disparités entre les sexes dans le secteur agricole qui freinent les femmes en termes de productivité et d’entrepreneuriat, comme indiqué dans le DSP. Il faut combler le fossé entre les sexes en termes d’accès aux intrants améliorés, aux technologies économes en main-d’œuvre et aux meilleures pratiques agricoles pour faire passer les femmes de l’agriculture de subsistance à l’activité agricole commerciale le long des chaînes de valeurs. En se concentrant sur ce programme, le projet aurait une influence sur l’autonomisation des femmes rurales.

Le projet soutiendra l’agenda de la jeunesse, une préoccupation majeure des pays africains, y compris la Guinée. Il soutiendra (i) le pilier 3 du PNDES en tant qu’objectif stratégique garantissant l’emploi décent et l’inclusion des groupes vulnérables, et (ii) l’objectif 9 du CCP relatif à l’optimisation de l’accès aux opportunités d’emploi, en particulier pour les jeunes. Comme indiqué dans le PNDES, la Guinée est richement dotée de ressources naturelles, et la transformation structurelle pourrait être réalisée par une transition démographique accélérée, permettant au pays de tirer profit du dividende démographique au moment opportun. Au total, le projet soutiendra l’emploi des jeunes en incitant les jeunes hommes et femmes à s’intéresser à l’agriculture et en les motivant à saisir les opportunités de l’agro-industrie tout au long des chaînes de valeur.

https://www.pdaig-guinee.com/wp-content/uploads/2019/11/Objectifs.pdf