M. Yèrèssa Momo, COA de Boké

170

Ces bornes impacteront positivement la récolte des producteurs locaux. En plus des tablettes et bracelets, le PDAIG lancera les premiers drones de pulvérisation et un centre d’appel téléphonique à l’usage des agriculteurs. Ces outils modernes vont contribuer à réduire les charges morales et financières des producteurs locaux.

 

Article précédentPHYTOSANITAIRE – PLAN DE GESTION DES PESTES (PGP)
Article suivantMacky M. Guissé, membre de la Société civile, producteur de maïs à Dinguiraye