Agence Nationale de l’Aquaculture Guinée (ANAG)

ANAG

L’Agence Nationale de l’Aquaculture en République de Guinée (ANAG) est un Etablissement public à caractère administratif crée par le Décret L/2017/056/AN du 8 décembre 2017. Elle est placée sous la tutelle du Ministère de la Pêche et de l’Economie Maritime et est Elle est dotée de la personnalité morale et jouit de l’autonomie financière et de gestion.

  1. MISSION

Article Premier : Il est créé, dans les conditions prévues par la loi L/2016/075/AN du 30 décembre 2016 portant Gouvernance Financière des Sociétés et Etablissements Publics en République de Guinée telle que modifiée par la Loi L/2017/056/AN du 8 décembre 2017, une Agence dénommée « Agence Nationale de l’Aquaculture  en République de Guinée (ANAG) ». L’ANAG de niveau hiérarchique équivalent à celui d’une Direction Générale de l’Administration Centrale, est un Etablissement Public Administratif jouissant de la personnalité morale et de l’autonomie administrative, financière et de gestion.

Article 2: Le siège de l’ANAG est fixé à Conakry. Elle peut disposer d’antenne(s) en tout autre lieu du territoire national.

Article 3 : L’Agence Nationale de l’Aquaculture (ANAG) a pour mission la mise en œuvre de la politique du Gouvernement dans le domaine de l’Aquaculture.

A cet effet, elle est chargée de :

  • participer à la définition de la politique et à l’élaboration de la réglementation en matière de l’aquaculture ;
  • coordonner suivre et évaluer l’ensemble des activités et programmes touchant l’aquaculture, en collaboration avec les services techniques concernés ;
  • participer aux négociations des accords et conventions se rapportant à l’aquaculture ;
  • promouvoir et entretenir les relations professionnelles avec les institutions de développement locales et étrangères en matière d’aquaculture ;
  • coordonner la mise en valeur des sites favorables à l’aquaculture marine et continentale, en collaboration avec les partenaires au développement ;
  • sensibiliser et encadrer les porteurs de projets d’entreprises dans les différents segments de la filière aquacole ;
  • Appuyer le renforcement des capacités de gestion des professionnels de l’aquaculture, notamment aux plans technique, financier, commercial et organisationnel ;
  • appuyer l’aménagement des fermes de productions aquacoles
  • assurer, en partenariat avec les structures spécialisées, les services de contrôle de la qualité requise pour les entreprises aquacoles ;
  • promouvoir les investissements privés nationaux et étrangers dans la filière aquacole ;
  • promouvoir la coopération internationale en matière d’aquaculture ;
  • encourager la création et le développement d’industries locales de production, de transformation et de commercialisation des produits aquacoles ;
  • collecter, traiter les statistiques et créer une base de données statistiques sur le secteur en collaboration avec les services compétents du Ministère ;
  • élaborer et mettre en application des plans d’aménagement de systèmes aquacoles et vulgariser les outils de production, de distribution et de commercialisation des produits issus de l’aquaculture ;
  • coordonner les activités d’expérimentation et d’innovation aquacoles en rapport avec les services techniques concernés et veiller à la vulgarisation des résultats dans les exploitations aquacoles ;
  • promouvoir la mise en œuvre d’une aquaculture durable respectueuse de l’environnement ;
  • Veiller à l’application des accords et conventions internationaux en matière de l’Aquaculture ;
  • développer l’aquaculture intégrée aux activités agricoles ;
  • formuler des avis sur les activités des projets des organismes, des ONG et des services publics rattachés ou non, évoluant dans le domaine de l’aquaculture
  • communiquer, informer et diffuser toutes les données et activités portant sur le développement de l’aquaculture ;
  • promouvoir le genre et l’équité dans le domaine de l’aquaculture
  • promouvoir l’entreprenariat aquacole jeune.

SIDIKI, BIO EXPRESS

Formation

  • Octobre 2017 : 9ème session du Sous-Comité Aquaculture de la FAO, Programme de développement durable 2030 et vision commune de la FAO, à Rome en Italie
  • Février 2016 : Concepts de l’Aquaculture tropicale sur la sécurité alimentaire et l’adaptation au changement climatique, à Massy en France, avec la collaboration du CIRAD et l’APDRA/AFD.
  • 2015-2016-2017 : Pisciculture agro-écologique comme activité d’adaptation de la Contribution Nationale Déterminée de la Guinée. Participation aux différents COP en France, au Maroc et en Allemagne Paris, cofinancée par AFD/UE
  • 2014-2015-2016-2017: Formation et échanges/débats d’un développement territorial basé sur la pisciculture familiale intégrée, réservés aux Universités d’Eté de la pisciculture en France et Belgique. Partage de l’expérience de la guinée au 5ème Symposium FSD (Farming Systems Design).

Expériences professionnelles

  • Depuis 24 Juillet 2018, Directeur Général de l’Agence nationale de l’Aquaculture
  • Février 2014 : Directeur National de la Pisciculture
  • Août 2012 – Janvier 2014 : Directeur National de la Pisciculture, par intérim.
  • Mars 2006 – Juillet 2012: Directeur Régional de la Pêche et de l’Aquaculture de la Guinée Forestière. Siège, Gouvernorat de N’Zérékoré.
  • Août 2001 – Février 2006 : Coordinateur Régional des activités de pêche continentale et de pisciculture des projets et programmes en Guinée Forestière, N’Zérékoré

Expertises liées aux postes de responsabilité

  • Novembre 2013- Mars 2014: Consultant national FAO, pour des études et l’élaboration de document de projet de pisciculture adapté à la Région de la Haute Guinée.
  • 2006 – 2011 : Personne ressource thématique de mise en œuvre des actions de « sécurité alimentaire » dans le cadre du Programme conjoint Guinée Forestière PNUD
  • 2010 : Partenaire responsable technique de terrain sur la composante « pisciculture » du projet d’appui au développement durable de la pêche artisanale et de la pisciculture PADUP, UE/Plan International Irlande
  • 2006 – 2007: Point focal, ONG Internationale ACORD / GUINEE,”projet sécurité alimentaire, prévention et gestion des conflits”
  • 2005-2006 : Consultant national, groupe focus “Développement rural et environnement”. Actualisation “Document de Stratégie de Réduction de la Pauvreté DSRP; Guinée forestière”
  • 2005 : Point focal, projet d’actualisation du Document de Stratégie de Développement de la Guinée “Vision 2020”, PNUD / Gouv-GUI
  • 2003-2005 : Assistant technique national, chargé du suivi conseil et d’évaluation sur le Volet Pisciculture du Projet de Développement de la Pêche Artisanale et de la Pisciculture, PDPAP / BAD / AFD