Ousmane Doumbouya, Président du groupement ’Fasso Dèmè’ de Siguiri

276

Cette semence est adaptée à notre climat, son cycle est court et le maïs qu’il produit est riche en protéine, justement ce dont ont besoin les aviculteurs. Jamais durant toutes ces années passées à cultiver la terre, je n’ai vu une semence pousser aussi vite.

Article précédent3ème session du Comité de Pilotage du PDAIG : le rapport d’activités 2020 et plan de travail et de budget 2021approuvés
Article suivantAppel à candidature pour le recrutement du personnel clé de l’Unité de Coordination et d’Exécution du Projet (UCEP) PDACG