Financement des Sous-projets de PME : 37 des plans d’affaires soumis au Comité National d’approbation

58

Dans le cadre du financement des plans d’affaires des sous projets de PME (SPME), lancés par le PDAIG, il se tient depuis ce jeudi 13 octobre 2022, la session d’évaluations des dossiers soumis par les porteurs de projets.

La session est dirigée par le Comité National d’Approbation des sous projets de PME et se tient au Centre d’Appui aux PME (CAPME). Elles prennent fin le 14 octobre. 37 Sous projets ont présentés au Comité qui en évaluera la viabilité. Ces PME évoluent sur les filières prioritaires cibles et dans la zone d’intervention du Projet.

La journée de ce jeudi a été ouverte par le Conseiller technique du Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage, département qui assure la présidence du Comité à travers le BSD, le Coordonnateur du PDAIG ainsi que des représentants des services techniques des ministères parties à la mise en œuvre du PDAIG.

Le CSPME est l’instance de décision finale pour la sélection des demandes de subventions dans le cadre du co-financement des sous-projets. Elle est composée d’une dizaine de membres, présidée par la Directrice Générale Adjointe du Fonds de Développement Agricole (FODA). La vice-Présidence est assurée par le Directeur Général du Bureau de Stratégie et de Développement du Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage, #MAGEL. Le CSPME est un maillon important dans le processus de traitement et d’évaluation des Sous-projets de PME.

Les deux journées, 13 et 14 octobre 2022 seront exclusivement consacrées aux auditions des porteurs de plans d’affaires constitués en PME. Il faut rappeler qu’une phase de pré-sélection avait été organisée dans les 10 préfectures couvertes par le Projet et ont permis d’aboutir à la préqualification de 37 Sous-projets de PME issus respectivement de : Coyah (5) ; Boké (2) ; Mandiana (3) ; Dinguiraye (0) ; Pita (1) ; Siguiri (2) ; Dalaba (0) ; Dubréka (10) ; Beyla (0) ; Labé (14).

Il faut rappeler que le Financement à coûts partagés des plans d’affaires est un mécanisme mis en place par le PDAIG avec l’appui avec l’appui financier de la Banque Mondial. L’objectif visé, in fine est de résorber les entraves liées à l’accès aux financements classiques et améliorer l’accès des producteurs et des Micros, Petites et Moyennes Entreprises (MPME) au financement.  Le Financement à coûts partagés des Plans d’affaires est mis en œuvre à travers ses sous composantes 2.2: Services de développement des affaires et 2.3: Financement des projets d’investissement productif prévoit un appui conseil à l’élaboration de plans d’affaires et un mécanisme de Financement à Couts Partagés (FCP) pour la mise en œuvre de ces plans d’affaires.

Ce mécanisme de FCP vise à mettre en place des conditions favorables pour le développement de l’agriculture en Guinée. Il a pour objectif d’aider les acteurs des chaines de valeur ciblés à accéder aux financements de leurs plans d’affaire à travers des guichets ouverts aux Micro- Projets (MP) et Sous-Projets PME (SP-PME) de manière compétitive, pour réaliser les objectifs du PDAIG. 900 PMEs évoluant dans le secteur agricole devront bénéficier au terme de la vie du Projet de cet appui

Article précédentFinancement des PMEs agricoles : Plus 230 dossiers soumis au PDAIG
Article suivantRe-publication | Manifestation d’intérêt pour le recrutement d’un bureau d’études/firme pour une assistance technique à la structuration, le renforcement des capacités des organisations paysannes