5ème mission d’appui à la mise en œuvre du PDAIG : la banque mondiale « satisfaite des progrès réalisés par le projet »

21

La cinquième mission conjointe d’appui technique à la mise à la mise en œuvre du PDAIG, conduite par une équipe du Gouvernement et plusieurs experts de la Banque Mondiale s’est achevée par une note satisfaisante. Dans son rapport adressé au gouvernement, l’équipe de la Banque a jugé « satisfaisants les progrès » réalisés pour « l’atteinte de l’Objectif de Développement du Projet »

La mission s’est déroulée du 23 au 27 mai 2022. Elle était conduite par Mme Dalanda Dramé Chef de division Développement Rural à la Direction Nationale des Investissements Publics, Ministère de l’Economie, des Finances et du Plan du côté du Gouvernement de la Guinée et par Madame Mariama Altine Mahamane (Agroéconomiste Principale, Chargée du Projet) du côté de la Banque mondiale.

L’objectif principal de la mission était : (i) d’évaluer les progrès dans la mise en œuvre globale du projet et des différentes composantes ; (ii) d’évaluer l’état de mise en œuvre des recommandations de la dernière mission d’appui; (iii) d’évaluer la mise en œuvre des mesures de sauvegarde environnementales-sociales et fiduciaires et proposer des mesures de mitigation; (iv) de convenir d’un plan d’actions pour améliorer la mise en œuvre du projet ; et (v) de discuter avec le Gouvernement des mesures de pérennisation des acquis du projet.

Au terme de la mission et sur la base des visites de site et des échanges avec les bénéficiaires, l’équipe conjointe s’est réjoui des progrès réalisés par le PDAIG. Un courrier a été adressé au Gouvernement dans ce sens.

Par exemple, pour ce qui est des objectifs de Développement du Projet (ODP), la mission a souligné que les conclusions de l’enquête conduite par l’ANASA, dans le cadre de la Sous-composante 3.1: (Renforcement du système public de statistiques agricoles) a connu des progrès notables dans les indicateurs de développement du Projet. D’autres résultats en lien avec indicateurs du Projet ont été jugés satisfaisant : il  s’agit notamment  (i) 30% d’augmentation des rendements sur le riz et le maïs, qui a eu un impact sur les moyens de subsistance des producteurs ; (ii) 25 % d’augmentation des volumes de vente sur les produits soutenus par le projet ; (iii) 25% d’augmentation de la production du poisson ; (iv) 120.000 producteurs agricoles et fermiers qui ont bénéficié d’intrants et du conseil agricole ; (v) plus de 50.000 femmes et 41.000 jeunes ont bénéficié des appuis du projet ; et (vi) plus de 29.000 ha de superficies emblavées.

D’une manière générale, la mission estime que les progrès vers l’atteinte de l’Objectif de Développement du Projet sont jugés satisfaisants.

La mission a noté cependant que, des efforts restent à faire sur trois des dix indicateurs du cadre de résultats. IL s’agit des pourcentages d’augmentation de production sur les œufs, la pomme de terre et l’augmentation du volume des ventes pour lesquels les indicateurs sont encore entre 55%, 75% et 62% du niveau d’atteinte de la cible en fin de projet. Les dispositions idoines sont en train d’être prises par le projet pour la fourniture d’intrants de qualité et l’appui à la commercialisation afin d’améliorer les rendements sur les deux filières.

La mission a noté que 600 plans sont en instance d’être financés et elle estime que la cible en fin de projet serait atteinte.

 

Article précédentProduction intensive de céréales: le sous-projet maïs donne un nouveau souffle à la synergie entre le PDAIG et ses partenaires
Article suivantSiguiri : En plein essor, la pisciculture a transformé le quotidien des paysans