Evaluation des Micro-projets financés dans le cadre du CERC : Une mission du PDAIG à la rencontre les bénéficiaires

33

En vue d’assurer un meilleur suivi des porteurs de micro-projets financés par le PDAIG dans le cadre de sa stratégie d’appui aux PME, MPMEs et aux faitières agricoles, une équipe du Projet séjourne depuis le 03 juin 2022, dans la zone du Projet.

L’objectif de cette mission est de faire une évaluation exhaustive financements mis à la disposition des porteurs de projets et d’effectuer des visites sur les sites d’implémentation des MP et SP en vue d’une meilleure appréciation du niveau de mise en œuvre.

L’équipe est composée du Spécialiste en Suivi évaluation et de l’auditeur interne du Projet. Ils échangeront avec les bénéficiaires de ce financement dans les 10 préfectures couvertes par le PDAIG et examineront aussi les documents financiers et comptables des MPMEs en vue d’apprécier le niveau d’exécution des financements reçus et leur conformité avec les exigences de procédures.

Il s’agit d’un ensemble de 47 microprojets et 63 sous-projets de PME, portés des jeunes agripreneurs ayant bénéficié d’un accompagnement technique et financier dans le cadre du mécanisme de financements à Coûts partagés ou Matching Grant lancé peu après le déclenchement de la COVID-19.

Les bénéficiaires avaient déjà eu accès à la première tranche de financement en 2021.  Il était donc nécessaire, pour le Projet de s’assurer que les clauses des conventions de financement et la durabilité des actions sur le terrain sont effectives.

La mission sera ponctuée de séances de travail avec les bénéficiaires du financement, des visites d’exploitations et des rencontres avec les autorités administratives locales, dont les préfets et Secrétaires généraux siègent dans les Comités d’approbation des financements.



Le plan de riposte à la COVID dans le secteur agricole a été mis en place par le PDAIG en 2021 avec le soutien financier de la Banque Mondiale pour atténuer l’impact de la pandémie sur les ménages pauvres, les agriculteurs et les PMEs agricoles évoluant en milieu rural. Cet appui visait une centaine de bénéficiaires, sélectionnés suivant un processus de compétition de plans d’affaires et devrait être soutenu pour près de 1 milliard de francs guinéens.

Article précédentAvis d’Appel d’offres Nationale (AAOI) Avis d’Appel d’Offres Internationale – Cas sans pré qualification
Article suivantProduire plus de céréales pour redonner vie au secteur avicole : le PDAIG table sur 15.000 tonnes de mais