Impact Environnemental et Social des périmètres hydroagricoles à aménager par le PDAIG : le rapport d’étude disponible

170

Dans le souci de maîtriser ces incidences environnementales et sociales que ces travaux auraient à manifester, l’EIES assortie d’un PGES, qui fait objet du présent rapport, a été réalisée en prélude desdits travaux, en respect à la règlementation et aux procédures prévues par la loi Guinéenne, ainsi qu’aux directives recommandées de la Banque mondiale.

Objectif et portée de l’étude

La présente étude consiste à identifier et à analyser tous les impacts environnementaux et sociaux directs, cumulatifs indirects ou induits majeurs et proposer des mesures de sauvegarde à court, moyen et long terme, afin d’améliorer l’environnement du projet. Il s’agit également de voir la conformité des actions prévues par rapport à la réglementation en vigueur en Guinée et les procédures de la Banque mondiale, et de proposer des mesures correctives à mettre en œuvre si des écarts sont relevés et établir un plan de gestion environnementale et sociale équitable et rationnelle impliquant tous les acteurs concernés.

 

La mission s’inscrit dans la perspective de mise en œuvre des travaux de réhabilitation et/ou de développement des systèmes d’irrigation à petite échelle sur une superficie totale de 3 000 ha de périmètres hydroagricoles, repartie sur plusieurs préfectures du pays notamment à Boké, Pita, Labé, Siguiri, Mandiana, Beyla. C’est dans ce cadre qu’il a été envisagé de réaliser au préalable une étude d’impact environnemental et social sur les domaines à aménager et/ou à réhabiliter, en vue de préparer le PGES qui servira d’outil de suivi pour l’application des mesures et actions concrètes de sauvegarde environnementale et sociale sur ces domaines agricoles.

Lire un résumé du rapport ici :

Consulter le rapport intégral ci-dessous :

Download the PDF file .