Gestion des plaintes dans les zones du Projet : le PDAIG met en place un mécanisme

92

L’évaluation environnementale et sociale du PDAIG a relevé que les éventuels impacts environnementaux et sociaux négatifs pourraient provenir d’activités à soutenir dans le cadre des composantes 1 et 2 et inclure, sans s’y limiter, la gestion de l’eau et la construction ou la réhabilitation d’installations de stockage. Etant donné que les impacts et les risques environnementaux et sociaux potentiels du projet devraient être modérés et surtout spécifiques au site, sans impacts négatifs significatifs ou à long terme, le projet a été classé B.

Ainsi, en vue de prévenir la survenance des conflits et leurs conséquences, le PDAIG élabore ce mécanisme pour offrir un cadre fonctionnel et un point d’accès aux individus, aux groupes, aux communautés et à toute autre entité pour recevoir et traiter leurs plaintes. Il mettra également en place les ressources et se basera sur une partie du cadre organisationnel mis en place par le PACV/ANAFIC pour enregistrer et traiter toutes les doléances relatives aux activités du projet, ses résultats ou ses impacts.

Consulter le manuel ci-dessous

[pdf] https://pdaig.org.gn/wp-content/uploads/2020/11/MECANISME-DE-GESTION-DES-PLAINTES-PDAIG-CORRIGE-FINAL-1_compressed.pdf [/pdf]

Article précédentSollicitation de manifestations d’intérêt : Services de Consultant pour la sélection d’un cabinet pour recrutement du personnel clé de l’UNC du projet PDACG
Article suivantImpact Environnemental et Social des périmètres hydroagricoles à aménager par le PDAIG : le rapport d’étude disponible