Recensement National de l’Agriculture et de l’Elevage : le PDAIG dote l’ANASA de plusieurs engins roulants

32

En vue de faciliter la mobilité des équipes de coordination et de supervision du processus de Recensement Nationale de l’Agriculture et de l’Elevage (RNAE), le PDAIG vient de doter l’Agence Nationale des statistiques agricoles (ANASA) de plusieurs engins roulants. Il s’agit de deux (02) véhicules de type 4×4 et de cent (100) Motos. La mise à disposition de ces engins aux responsables de l’Agence s’est déroulée, en présence de M. Mamadouba Sankhon, le Chef de cabinet du Ministère de l’Agriculture, qui représentait la Ministre dudit département. Dans une brève intervention, M. Sankhon, a salué la contribution de taille de la Banque Mondiale, qui à travers le PDAIG accompagne cette opération. « Je voudrais vous exprimer, au nom de Madame La Ministre toute la satisfaction du département pour ce geste qui nous permettra de réaliser le recensement agricole. » Avant d’insister, sur l’intérêt que le Ministère porte à ce processus de collecte de données agricoles.

 

Le Directeur Général de l’Agence Nationale des Statistiques Agricoles et Alimentaires (ANASA), Dr. Amadou Camara, dans sa brève intervention s’est félicité de l’opportunité de cet appui ; car, a-t-il rappelé, « Il y a vingt ans que la Guinée n’a pu réaliser cette opération et l’apport de la Banque via le PDAIG est donc salutaire pour avoir des données statistiques à jour sur le secteur agricole. »

Depuis deux décennies, la Guinée n’a pas réalisé de renversement dans un secteur aussi porteur de croissance que l’Agriculture. Le soutien du Projet à cette initiative permettra d’établir les fondements structurels du secteur agricole et fournir des données statistiques fiables. L’appui du PDAIG vient ainsi combler un vide, sinon, un retard dans le domaine des statistiques agricoles. L’activité est mise en œuvre par l’Agence Nationale des Statistiques Agricoles et Alimentaires (ANASA).

Le Coordonnateur du PDAIG, M. Ibrahima Sambegou Gassama, lui, reviendra sur le contexte de cet appui ; qui souligne-t-il témoigne de la vision du Chef de l’Etat à faire de l’Agriculture un des leviers de la croissance nationale. Aussi, a-t-il exhorté, « au démarrage rapide de l’opération de recensement, dès lors que tous préalables sont désormais atteints »

En prélude à ce recensement, l’ANASA a déjà mis en place, les organes de pilotage et du Bureau Central de Recensement National de l’Agriculture et de l’Elevage (BCRNAE), opérationnels depuis plusieurs mois. Quant à la méthodologie du Recensement, contenant entre autres l’ensemble des modules et supports de collecte, elle a été validée.  Dans la même dynamique, une enquête pilote et de pré-dénombrement pour le test des supports a été bouclée, en milieu d’année.