PLAN DE GESTION DES PESTES (PGP)

6

RESUME EXECUTIF

La préparation du Projet de Développement Agricole Intégré de la Guinée (PDAIG) est née de la volonté de la Banque Mondiale d’appuyer le Gouvernement de Guinée (GdG) dans le financement de son Plan National de Développement Economique et Social (PNDES). La conception du projet se repose sur le besoin croissant pour la Guinée à transformer son secteur agricole par l’augmentant la productivité agricole et l’amélioration de la résilience des producteurs et acteurs des filières cibles face aux changements climatiques, l’intégration des chaînes de valeur, le développement des marchés, l’amélioration de la compétitivité et le renforcement des infrastructures productives, la sécurité nutritionnelle, et la lutte contre l’extrême pauvreté.

L’objectif de développement du PDAIG est d’accroitre la productivité, le conditionnement et les transactions de marché entre les producteurs et les autres acteurs participant dans les chaines de valeurs agricoles ciblées dans les zones du projet. La mise en œuvre des activités projet se feront à travers les quatre (4) composantes ci-après. : >> Composante 1 : Augmentation de la Productivité Agricole ; >> Composante 2 : Augmentation de l’accès au Marché ; >> Composante 3 : Renforcement Institutionnel; >> Composante 4 : Coordination et mise en œuvre  du projet.

La mise en œuvre du PDAIG notamment, les composantes 1 et 2 pourraient probablement de manière directe ou indirecte susciter l’utilisation ou accroître la quantité des pesticides et d’autres méthodes de contrôle des ravageurs et des pestes. Autrement dit, les contraintes de la production végétale occasionneraient le recours à l’usage des pesticides par les producteurs pour améliorer leur productivité. C’est dans ce sens et pour se conformer aux exigences nationales et aux politiques de sauvegarde environnementale et sociale de la Banque mondiale, notamment l’OP4.09 sur la gestion des pestes que le présent Plan de Gestion des Pestes (PGP) a été préparé par le Gouvernement pour s’assurer de l’utilisation rationnelle des pesticides dans le cadre d’une lutte intégrée contre les pestes, les ravageurs et les adventices.    Le Plan de Gestion des Pestes (PGP) a pour objectif général de prévenir ou d’atténuer les impacts des pestes et pesticides sur l’environnement humain et biologique et de proposer un cadre de lutte anti parasitaire efficace. De façon spécifique, il s’agit de :   · Identifier l’ensemble des risques potentiels sur le plan environnemental et sanitaire au regard des interventions envisagées dans le cadre du projet et relatifs à l’usage des pesticides ;  · Proposer un plan de gestion des pestes ;   · Définir les dispositions institutionnelles de suivi et de surveillance à prendre avant, pendant et après la mise en œuvre du Projet ainsi que la réalisation des activités pour éviter, supprimer, atténuer ou compenser les impacts environnementaux et les risques sanitaires.

S’agissant des milieux biophysique et humain et des activités socio-économiques, le PGP identifie les potentialités existantes au plan environnemental et social, en termes de ressources en sol, eau, biodiversité. Il donne également une idée de l’état de dégradation de ces ressources naturelles et des enjeux environnementaux et socio-économiques dans les…

TÉLÉCHARGER LE DOCUMENT ICI :